Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation.

La logique de bassins versants

 

Breizh bocage et Contrat territorial milieux aquatiques sont les deux actions menées sur l'ensemble du territiore communautaire. 

Deux grands bassins versant se superposent sur le territoire de la communauté de communes : la Haute Rance et le Meu (affluent de la Vilaine).

Qu’est-ce que cela signifie ?

Medreac Néal Chaque goutte d’eau de pluie qui tombe sur Médréac par exemple (en vert sur la carte) va rejoindre le Néal, puis le Rance pour aller se jeter à Dinard. Tandis que chaque goutte de pluie qui va tomber à Saint-Onen-la-Chapelle ira rejoindre le Meu, puis la Vilaine qui se jette à la mer entre Arzal et Penestin.

Aussi, deux documents différents régissent la gestion de la ressource en eau : le Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau « Vilaine », et celui « Rance, Frémur Baie de Beaussais ». Pour respecter cette logique d’eau, la Communauté de communes Saint-Méen Montauban et le Syndicat de Bassin Versant du Meu ont donc partagé la compétence eau selon la logique de bassin versant. Ainsi, les unités sont respectées, et la cohérence est trouvée.

 

Budget annuel

Il est très variable d’une année à l’autre, car il va dépendre du linéaire de haie plantée, ainsi que l’acceptation des travaux d’entretien et de restauration des cours d’eau.
Pour l’année 2015, environ 150 000€ sont affichés en fonctionnement et investissement. Près de 70% de cette somme est subventionnée par les partenaires de l’action (Europe via les fonds FEADER, le Conseil Régional, le Conseil Départemental, l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, la Fédération de Pêche d’Ille et Vilaine).

 

Prévention des Déchets

La communauté de communes agit également dans le cadre de la prévention des déchets.
En effet, la loi Grenelle 1 préconise la généralisation des plans et programmes locaux de prévention des déchets (PLPD).
Ces dispositifs, mis en œuvre à l’échelle locale, permettent aux collectivités de limiter le recours à l’incinération ou l’enfouissement, de diminuer les coûts de gestion des déchets.

La prévention des déchets nécessite l’implication de l’ensemble des acteurs : collectivités locales, associations locales, acteurs économiques et sociaux, particuliers…. La prévention est la première priorité de la politique européenne des déchets car : « le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ».