Banniere info covid 19 SITE"On n'a pas le droit de sortir mais on peut fuir" (P.Vasseur, infirmière à l'Hôtel-Dieu)

Depuis le début du confinement les violences intra-familiales ont augmenté en France.

 

 

Covid-19, pas de confinement pour les droits des femmes.

 

Le CIDFF35 (Centre d'Information sur le Droit des Femmes et des Familles) recense les numéros à contacter si vous êtes victime ou témoin de de violences.

 

Les pharmacies s'engagent pour permettre l'accueil des victimes de violences intra familiales :

les victimes de violences intra-familiales peuvent se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile ; elles seront accueillies et l'alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l'ordre.

En effet, les forces de porlice et de gendarmerie ont reçu consigne d'intervenir en urgence pour les appels provenant des pharmacies.

Ce dispositif permet :

  • une alerte efficace et discrète vis-à-vis de la personne violente
  • une prise en charge rapide des victimes
  • le dépôt de plainte, le début de l'enquête judiciaire et la recherche de solutions de mise à l'abri des victimes, malgré le confinement.


Plus d'informations ici.

 

 

Le gouvernement pleinement mobilisé contre les violences conjugales et intra-familiales