signature du CRTE

Un nouveau contrat avec l’Etat pour accélérer les transitions sur le territoire 

Ludovic Guillaume, secrétaire général de la Préfecture d’Ille-et-Vilaine, Muriel Klingler directrice régionale adjointe de la Banque des territoires, Jean-Luc Chenut, président du Département d’Ille-et-Vilaine et Philippe Chevrel, président de la Communauté de communes Saint-Méen Montauban ont signé le Contrat de relance et de transition écologique (CRTE) le mardi 9 novembre dernier au centre Théodore Botrel à Saint-Méen-le-Grand.  Ce nouveau type de contrat a pour ambition d’accélérer la relance et d’accompagner les transitions écologique, démographique, numérique et économique dans les territoires.

 

 

 

Le Contrat de relance et de transition écologique (CRTE) tient compte des objectifs du projet de territoire et des autres documents de planification et de programmation existants.

Le CRTE fait mention de l’ensemble des projets des communes et de la communauté de communes qui ont vocation à répondre aux enjeux actuels de transition pour la période comprise entre 2021 et 2026. L’objectif gouvernemental est de simplifier les procédures pour permettre aux collectivités de répondre rapidement aux enjeux de la crise actuelle.

Au vu du diagnostic de territoire établi lors de la révision du projet de territoire et des éléments de contexte apportés par les services de l’Etat, le Conseil communautaire a retenu 5 grandes orientations :

  • Être plus sobre en consommation énergétique et émission de gaz à effet de serre
  • Préserver et améliorer le cadre de vie et la qualité environnementale du territoire
  • Améliorer la qualité de vie et favoriser l’égalité des chances
  • Accompagner les transitions et les usages numériques
  • Favoriser les modes de production et consommation responsables